Fonctions dans le monde vivant

La bioluminescence est un phénomène réalisé par plusieurs animaux, sa fonction varie selon les espèces, et quelquefois chez une même espèce ce phénomène à une multifonction. 

Fonction défensive : 

  • Le camouflage utilisé par certains animaux pour se dissimuler, ce phénomène est souvent observé dans les profondeurs marines. Certains animaux possèdent sur leur face ventrale des parties bioluminescentes, En effet si l'on observe par le dessus un animal, utilisant ce procédé, situé entre 300 et 1000 mètres de profondeur, on le verra comme une silhouette plutôt sombre se sculptant sur le fond sombre. A l'inverse, si on l'observe par le dessous, on le verra comme une silhouette claire se fondant dans la lumière du jour. La proportion des zones bioluminescentes présentent chez ces animaux varient selon leurs profondeur, à mesure que la lumière du jour disparaît. Le Calamar Argyropelecus est même en mesure d'ajuster l'intensité de la lumière qui l'émet pour se fondre au mieux dans la lumière du jour en arrière-plan en fonction de l'heure et de la profondeur à laquelle il évolue. Dans les profondeurs de l'océan la longueur d'onde de la lumière émise par les animaux se situe dans la gamme de 440-520nm, ce qui correspond à la couleur bleue/verte, ce qui correspond aux radiation qui se propage le plus loin dans l'eau de mer.                         
  •  La répulsion est aussi un moyen de défense, pour beaucoup d'organismes marins, la bioluminescence joue en rôle protecteur qui éloigne les prédateurs. La crevette de genre Acanthephyra utilise un liquide luminescent qu'elle "crache" aux yeux des poissons prédateurs. La lumière émise par ce liquide est suffisante pour éblouir et distraire le prédateur ce qui permet à la crevette de fuir.                                                                                                                                                                                                                                                Crevette de genre Acanthephyra, crachant sont liquide luminescent pour fuir                                                                                                                                                                                   Acanthephyra                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Photoblepharon                             

  • Le Photoblepharon possède lui, un organe lumineux qui fonctionne en permanence. Il peut en revanche le masquer à volonté à l'aide d'une " paupière noire" quand il se sent en danger, il le fait clignoter rythmiquement ce qui perturbe ses prédateurs et permet aussi sa fuite.                                             
  • La communication  est une fonction attractive, qui permet la défense de certaines méduses du genre atolla, réputée pour envoyer  un signal de détresse lumineux pour attirer les prédateurs de son propre prédateur.                                  

 

Plusieurs animaux utilise la bioluminescencece pour attirer, cette attraction a plusieurs utilités pour ces animaux.

Fonction attractive : 

  • Elle est utilisée, par les congénères afin de s'accoupler, ils utilisent la lumière comme signaux sexuels, on observe ce phénomène lors de parades nuptiale, c'est à dire quand un des congénère élabore une manière pour attirer son congénère, la plus connue est celle des lucioles et des lampyres, ces espèces sont des coléoptères. Chez le lampyre d'Europe, appelé communément "ver luisant", le femelle est dépourvue d'ailes, elle luit, avec une intensité de lumière qu'elle contrôle, en attendant qu'un mâle la repère. Lui est pourvu d'ailes et est sensible à la lumière ainsi qu'à la forme que dessine la lumière sur l'abdomen de la femelle, en revanche. La femelle diminue l'intensité de la lumière qu'elle émet, lorsque la copulation à lieu. 

lampyre

  • Plusieurs animaux se servent de l'attraction de la lumière, aussi pour attirer leurs proies. Quelques espèces de poissons, telles que les Baudroies Abyssales. C'est une espèce vivant dans les profondeurs marines, se nourrissant essentiellement de poissons, le mâle ne mesure que 3 cm, alors que la femelle en mesure 12 cm, seule la femelle possède un organe lumineux. Cet organe attire les proies, le poisson, incline alors la tige, au boit de laquelle se trouve l'organe lumineux, dans sa mâchoire, ce qui lui permet de récupérer directement ses proies. 

Baudroies Abyssales budroie   











 

  • Il existe différentes méthodes d'émission de lumière par les animaux, afin qu'ils puissent se reconnaître entre espèces, pour éviter les confusions. La luciole Photuris , apte à convertir ses signaux lumineux, afin d'attirer des mâles et des proies. Avant l'accouplement, elle émet des signaux normaux, pour ainsi attirer les mâles de son espèce. Après l'accouplement, elle imite les signaux lumineux d'une autre espèces, qui attire des mâles d'une autre espèces, elle en fait ses proies. 

luciole                                                                                                       

  • L'attractivité de la lumière est utilisé par des planctons luminescents, pour être dans un environnement mieux adapté pour se reproduire, c'est à dire qu'ils se mettent à luire afin de se faire repérer par les poissons, qui eux sont attirés par la lumière. Les planctons se font alors ingérer par les poissons, ce qui permet aux planctons de se retrouver dans un lieu où ils se reproduisent plus rapidement, dans l'abdomen du poisson.   

 

Les animaux se servent aussi de la bioluminescence afin de s'éclairer, ce qui pour l'Homme est une des fonctions évidentes de la lumière.        

                                                                Fonction d'éclairage : 

 

  • Il y a peu d'animaux qui se servent d'un tel usage de la bioluminescence, les lucioles Photuris  n'utilisent pas seulement leurs lumière pour attirer leurs proies ou leurs partenaires sexuels, elles l'utilisent aussi pour éclairer l'endroit où elles veulent attérir, comme un "phare d'atterrissage". Le Photoblepharon, comme les lucioles photuris, se sert aussi de la bioluminescence pour éclairer, et non pas que pour se défendre. Il l'utilise pour éclairer le plancton dont il se nourrit.                                                                                                                                      
  • Il existe une autre utilisation de cette fonction, utilisé par des espèces de poissons vivant dans l'océan, Malacosteus appelé aussi "poisson dragon " Aristostomias et Pashystomias . Ils sont capable de produire de la bioluminescence rouge, c'est un avantage pour la recherche de proies, car l'eau absorbe la lumière rouge, de plus les animaux marins sont insensibles aux infrarouges, surtout en profondeur où il n'y a aucune trace de radiation solaire, donc ces espèces de poissons capable de produire de la lumière rouge, peuvent éclairer son environnement sans être repérés, par ailleur en eau profonde il y de nombreuses proies rouge qui sont "invisible " avec la lumière bleue, mais visible avec la lumière rouge.  

malacosteus                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Acceuil / page suivante ->

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×